Tarbes et environs : Tarbes, Séméac, Aureilhan, Ibos, Bordères, Marquisat…

Barbazan-Debat (côte de Piétat).

Entre Saint-Martin et Hibarette (près du centre d’enfouissement des déchets, haut de la côte).

Séméac, sur la D119 entre Piétat et Sarrouilles (Monument signalé par M. Jean Barragué).

Séméac-Soues, aux usines Alstom. sur le mur de l'ancienne fonderie où s’est effectué le sabotage en 1944 par le commando Hispano commandé par le général Francis Pottier dit « Quasimodo ». Merci à Jean Barragué pour cet envoi.

Sarrouilles, sur la D21 (au pont de l’Ousse), entre Sarrouilles et Laslades. Merci à Jean-François Delétang pour cet envoi.

Tarbes, allée du Général Leclerc, en face du monument aux morts du Département.

Tarbes (Avenue Jules Lafforgue) - Le Régiment d’Artillerie Parachutiste..

Tarbes, à l’entrée ouest du cimetière Saint-Jean, impasse Honoré-Laporte. Merci à Jean Barragué pour cet envoi.

Tarbes, entrée du cimetière de La Sède. Merci à Jean Barragué pour cet envoi.

Tarbes, dans l’enceinte du stade Maurice-Trélut se trouvent deux monuments. L’un honore la mémoire des morts du Stadoceste Tarbais des deux guerres, l’autre rend hommage à Maurice Trélut, Maire de Tarbes mort en déportation à Buchenwald. Merci à Jean Barragué pour cet envoi.

Aureilhan, en face de l’église. Voici un monument intitulé : « Le Héros de la Résistance ».

en savoir plus.

Tarbes, rue René Byé.

Tarbes (quartier de l’ancien Arsenal, à la sortie du souterrain).

Tarbes (intérieur de la gare SNCF, à gauche en rentrant).

Tarbes - entrée du cimetière nord.

Les plaques des rues de Tarbes

Tarbes est une ville qui sait rendre hommage aux héros de la Résistance et de la Libération. En plus des divers monuments, de nombreuses plaques de rues parsèment la ville. En voici quelques-unes, d’autres seront ajoutées au fur et à mesure (Vous pouvez aussi nous en envoyer : loucrup@orange.fr). Pour ceux qui s’intéressent aux noms des rues de Tarbes, nous vous conseillons l’excellent livre « Tarbes pas à pas » de Jean-Pierre Bove, paru en 1987 mais toujours d’actualité.

Les plaques commémoratives

Hautes-Pyrénées - 2ème guerre mondiale 1939-1945

Revenir à la page "Plaques commémoratives".
wpf41bb90b.png
Revenir à la page "Plaques commémoratives".

Tarbes (juste à côté, toujours dans le quartier de l’ancien Arsenal, à droite du bâtiment des archives municipales). Stèle de la Libération de Tarbes le 18 août 1944.

Soues, près du rond-point de la pharmacie, sur la D92 rue Jean Maumus.

voir une photo de l'accident.

Tarbes (gare SNCF) - Pierre Semard (1887-1942), militant syndicaliste fusillé à la prison d’Evreux (Eure).