Lannemezan et coteaux : Lannemezan, Capvern, Tournay, Pouyastruc, Trie, Magnoac…

Les plaques commémoratives

Hautes-Pyrénées - 2ème guerre mondiale 1939-1945

à noter le changement de terminologie entre les anciennes plaques qui parlent de l « armée allemande » ou des « Allemands » et les plaques plus récentes qui parlent de « nazis » ou de la « barbarie nazie ». Preuve du changement des mentalités et d’un peu plus de retenue dans le vocabulaire. En effet, ce ne sont pas « les » Allemands qui ont commis des actes atroces mais « des » Allemands. La nuance est importante…

Esparros (Mairie et Place de la Mairie). Merci à Raymond Domecq pour cet envoi.

Castelvielh, sur la D632 (route de Tarbes à Trie). Merci à Jean-François Delètang pour cet envoi.

Capvern (route entre Péré et Capvern). Le maquis de Nistos-Esparros.

Monlong, sur la D929 en direction de Lannemezan (haut de la côte).

Trie-sur-Baïse, deux stèles commémoratives sont présentes dans la commune .

L’une, rue André Fernandez (un peu en retrait de la route) - flèche blanche sur la photo.

L’autre, square Nogaro :

Capvern lieu-dit Peyrehicade (vers la zone commerciale d’Intermarché). On trouve deux plaques ; une ancienne et une plus récente.

Avezac-Prat-Lahitte, sur la D17, un peu avant le croisement avec la D217 (haut de la côte de Labastide). Merci à Raymond Domecq pour cet envoi.

Lhez, sur la D817, tout en haut de la côte de Lhez sur la droite en allant vers Tournay - quartier Lapeyrade. Merci à Jean-François Delètang pour cet envoi. Les nazis ont incendié des maisons dans leur fuite, faisant cinq victimes dont un enfant de 10 ans et un bébé de 2 mois. Ce sont les mêmes qui passeront à Oradour-sur-Glane…

On retrouve cette même liste de victimes sur le monument aux morts du village, aux côtés de celles de la première guerre - Merci à Jean Barragué pour cet envoi.

Monléon-Magnoac, Au bord de la D28 entre les carrefours avec les D137 et D 929 près du lieu dit « Baraquette ».

Merci à Jean-François Delètang pour cet envoi.

Castelnau-Magnoac, allée du Grand Rond, le Mémorial du Corps-Franc Pommiès.

Bordes-Lhez (non loin de la D817 - monument indiqué). « Le réseau américain Ho-Ho reçoit un parachutage dans la nuit du 12 au 13 août. Trois officiers et dix-huit containers chargés d’armes sont pris en charge par les résistants. Les Allemands alertés sont sur le qui-vive. Un groupe de quatre jeunes gens est intercepté par une patrouille. Hélas pour eux, ils n’avaient pu résister à l’envie de fumer des cigarettes anglaises arrivées par avion. L’odeur du tabac blond les a trahis ». Chroniques de Bigorre par Jacques Longué page 67. Les jeunes gens seront abattus sur place. Onze jours plus tard, on fêtera la Libération de Tarbes…

Castelnau-Magnoac, à 3km, Alt. 255m , juste en limite du Gers sur la D929 direction Auch, au pont sur la GEZE (c'est un projet de pont pour le chemin de fer Lannemezan-Auch qui n’a jamais vu le jour). Belle stèle et emplacement nettoyé et bien dégagé. Merci à Jean-François Delètang pour cet envoi.

Goudon, à l’entrée du village en venant de Laslades.

Tilhouse (près de l’église) : monument qui comporte une plaque dont l’inscription s’efface peu à peu.

Tilhouse (en bas du village sur la D14) - Cette plaque est située non loin de l’intersection avec la D82 en allant vers Bourg-de-Bigorre. Merci à Jean-François Delétang pour cet envoi.

Lannemezan (plantade du Guérissa) - Cette plaque est située juste après le tunnel du chemin de fer en allant vers La Barthe.

Vieuzos (près de Castelnau-Magnoac) - Cette plaque est située sur la façade de la mairie.

Revenir à la page "Plaques commémoratives".
wpf41bb90b.png
Revenir à la page "Plaques commémoratives".

Devèze, au bord de la D 632. On peut y lire « Ici, le 21 août 1944, un détachement de maquisards de la Compagnie SOULES du CORPS FRANC POMMIES a livré combat contre une colonne allemande ». Merci à Jean-François Delétang pour cet envoi.

Bernadets-Dessus, Bel endroit lieu dit « HOUNTAGNERE » en bordure de la route de la vierge, avec petit bois de pins et statue de la vierge à côté. Merci à Jean-François Delétang pour cet envoi.